AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etherneige
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 57
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 23/01/2007

Feuille de personnage
etheneige:
Lulu:

MessageSujet: Lise   Jeu 8 Fév - 15:40

Le soleil, le soleil… déjà quarante degrés. L’après midi débute lent et poisseux… et le tissu trop lourd. La main se tend vers le verre. Elle le remplit d’eau fraîche. Un hurlement se fait entendre… encore une fois la bière creuse son ouvrage vers la haine, la peur, la mort.
Ne bouge pas, non… la petite voix tremble autant que Lise elle même. Elle porte le verre à ses lèvres puis reprend son épluche légume et continue de s’affairer avec les pommes. Pour sa petite Anita, une tarte aux pommes. Un sourire se dessine, petit, hésitant… S’il entrait là… ce serait terrible… son souffle se coupe… sa tête part en arrière et le sourire se transforme en éclat de rire proche de la félure, si proche des larmes !

- P… ! tu me l’amènes cette nom de dieu de bière ? Et ça te faire rire ?

En même temps un coup de poing magistral s’abat sur sa joue. Elle se retient au plan de travail pour ne pas chuter. Elle a retenu un hurlement. Ça n’aurait fait que l’exciter.
Elle voit tout son travail voler à travers la cuisine, le moule à tarte en miettes sur le carrelage, le sachet de farine éventré et la farine encore en nuées gracieuses dans la lumière éléctrique.

Elle entend un dernier « c…sse ! » et se prend encore une baffe. La lèvre à peine cicatrisée de la veille se réouvre, les larmes à peine séchées de la veille…

- Relève toi ! Relève toi ! hurle-t-il en donnant des coups de pieds maladroits et hésitants.

Les larmes, le sang, sa peur… tout ça le rend fou, l’enivre encore plus, il lui crache dessus, lui crie encore des insanités… elle ne dit rien, plus rien, recroquevillée tel un foetus. Sa main serre l’épluche-légumes comme un naufragé s’agrippe à une bouée de sauvetage, comme un enfant à son doudou… sa petite Anita, faut pas qu’elle continue de vivre ça ! Non ! Non ! Non !

La vue troublée par les larmes de rage, la respiration sifflante, le souffle coupé, elle se relève lentement, sans vaciller, les yeux brillant mais brutalement secs, les yeux brûlant de haine. Elle s’avance. Lui, il sent qu’il y a quelque chose qui lui échappe, que…

- Mais p… ! qu’est ce qu’elle a cette c…e ?

L’épluche-légume se fraie un chemin dans la pomme d’Adam.

_________________
Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autresvues.savarts.com
 
Lise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lise De Maisonneuve
» Amélise, lectrice dans l'oubli
» Lise Médini.
» LA SOEUR DE JUDITH de Lise Tremblay
» Élise TURCOTTE (Canada/Québec)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Atelier nouvelles :: Nouvelles courtes-
Sauter vers: