AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Slade

Aller en bas 
AuteurMessage
Etherneige
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 57
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 23/01/2007

Feuille de personnage
etheneige:
Lulu:

MessageSujet: Slade   Jeu 8 Mar - 16:18

Remontons encore une fois dans les années 60... et laissons nous porter dans ces années où tout était possible d'un point de vue musical ! Année 1966, un groupe se produit sous le nom de « N'Betweens » dans le Midlands. Un groupe dans le genre glamrock ! Je en sais si vous avez délà entendu parler de ce genre, mais pour vous le situer, on y trouve des artistes comme Gary Glitter (glitter = paillette...) Suzy Quatro, David Bowie ou T.Rex Il s'agit donc d'un style apposant sur le rock, une façon de se présenter très, euh... clinquante ! Très visuel ! Et c'est rien de le dire... Ce qui n'enlève rien à la qualité musicale de ceux ci !

Le succès du groupe les amène à changer de nom et on les trouvera donc sous l'appellation d'abord « Ambrose Slade » puis « Slade » plus simplement. Le rock de Slade ? Un rock cru, dur la plupart du temps, avec des guitares saturées et un vocal qui monte dans dans les aigües de façon impressionnante ! Une composition de groupe très standard, comme il se faisait à l'époque : deux guitares, une basse et une batterie et de bons gros amplis à lampe type « marschall » ou « fender ». ça situe un peu la chose !
La plupart des morceaux ressemblent à de bons standards du rock, efficaces, tonitruants, assaisonés à la manière Slade, on pourrait presque dire que ça n'avait rien d'innovant mais les titres restaient imprégnés dans les mémoires tels que « Mamma we were all crazy now » ou « Cum feel the noise ». Au milieu de ce répértoire se trouvent quelque perles de type moins sauvage, je citerais « Cos' I luv you » qui rentre dans les chartes anglaises et reste n°1 pendant quatre semaines en novembre 71. L'étonnant dans ce titre, c'est le côté sauvagerie qui disparaît pour laisser la place à une ballade où Jimmy Lea (le bassiste) se met au violon...

Puis vient "Cum on Feel the Noize", lui aussi n° 1, repris plus tard par Quiet Riot ainsi qu'Oasis et qu'on trouve (ça c'est pour les joueurs !) dans le jeu vidéo GTA (Great Theft Auto) Vice City...Le titre suivant qui entre dans les charts et passe en n° 1 en 1973, sera « Merry Xmas Everybody » écrite par Noddy Holder (le guitariste chanteur) dans un contexte économique quelque peu tendu ; mineurs en grève, coupure d'éléctricité...

Le groupe continue de tourner, enchaîne les albums et les singles au rythme d'un par an environ jusqu'en 1991... avec quelques changements au sein du groupe ! (Seuls les deux piliers tiennent : Jimmy Lea et Noddy Holder). On ne les citera pas tous (vingt deux albums sans compter les remasterisations !).

L'autre jour, j'écoutais du AC/DC, et j'y trouvais quelques similitudes dans cette façon de dégager une puissante énérgie, par la sauvagerie des guitares, les montées dans les aigües des chanteurs des deux groupes ainsi que par la simplicité déconcertante de leurs riffs, du genre ceux qui ont l'air d'être tombés sous le sabot d'un cheval, mais qui ont su être exploité par le groupe.

Si ça vous dit, et si vous aimez le rock qui nettoie les voies auditives, écoutez (ou ré-écoutez) Slade...ça changera de Star Ac et de ses clones...

_________________
Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autresvues.savarts.com
 
Slade
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES AGENTS DE MR SOCRATE (Tome 2) LA CITE BLEUE D'ICARIA de Arthur Slade
» LES AGENTS DE MR SOCRATE (Tome 1) LA CONFRERIE DE L'HORLOGE de Arthur Slade
» Salade de courgettes crues
» salade de fenouil
» Vinaigrette pour salade de macaroni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Critique artistique :: Musiques... et tics !-
Sauter vers: